L'histoire du vinWine historyИстория виноделия

La République de Moldavie est connue pour ses traditions séculaires en viticulture. Les fameux vins Moldaves étaient consommés par le Tsar Russe Romanov et depuis le XIX siècle la Cour Royale Britannique savoure du vin moldave. Ces vins nobles ont été médaillés dans de nombreux concours internationaux.

Les caves Moldaves sont impressionnantes par leur ampleur : Cricova 70 Km de tunnels, Milesti Mici 200 km. Elles font partie des plus grandes caves du monde, c’est pourquoi la Moldavie à approvisionné toute l’Union Soviétique.

La Moldavie est ensoleillée et riche en terres fertiles, propices à la production de vins de haute qualité. Ces vignobles se situent à la même latitude que ceux de Bordeaux.

Les châteaux Moldaves investissent massivement dans la technologie et l’expertise professionnelle pour leurs vignobles. Leurs vins sont élevés en barriques de chêne français et poursuivent leur vieillissement en bouteille.

La tradition est ainsi conservée : vendange manuelle et vieillissement en fûts de chêne garantissent un vin authentique.

Les vins peuvent être secs, doux ou forts et possèdent un bouquet varié de saveurs et de couleurs.

Les cépages utilisés sont des variétés européennes : Sauvignon, Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir, Chardonnay, Sauvignon, Muscat … ainsi que locales : Feteasca, Rara Neagra, Bastardo et Moldova.

La Moldavie, disent certains, a la forme d’une grappe de raisin. Elle semble destinée à maîtriser le mystère du vin et, non par hasard, c’est l'un des rares pays au monde qui a une licence de Champagne originale (inventée par le célèbre moine Dom Pérignon), accordée par la France.

Parlons de l’histoire du vin dans ces régions : la vigne est spontanément cultivée ici depuis plus de sept mille ans ! La viticulture devient une préoccupation de la population depuis la période 3000-2700 avant Jésus Christ. Les fouilles archéologiques ont également révélé qu’il y a 2500 ans, les colonisés grecs ont familiarisé la population autochtone avec des procédés vinicoles. C’est depuis cette époque là qu’on produit du vin pour la consommation individuelle, mais aussi pour les échanges commerciaux.

Au Moyen-âge, de larges surfaces sont réservées aux vignobles et on acquière de nouvelles technologies vinicoles. Au XIVème siècle, commence l’exportation du vin vers la Pologne et la région de Moscou. Pendant la période de domination ottomane, la destination des exportations se diversifie, allant vers l’Ukraine et l’Orient. En 1812, lorsque la Bessarabie est annexée à l’Empire Russe, commence une nouvelle étape dans l’évolution de la viticulture. Les nobles russes se procurent des fiefs viticoles et y plantent des cépages "selects" importés de France. Par conséquent, la viticulture connait un développement spectaculaire. Au début du XXème siècle, les vignobles s’étendent sur environ 75 000 hectares, la production vinicole constitue 150 millions de litres dont deux tiers sont destinés aux exportations.

C’est de cette époque-là que date le prestige des vins moldaves. Le vin rouge de Purcari, par exemple, a remporté en 1878 la médaille d’or d’une exposition mondiale tenue à Paris.

Le tsar russe Romanov appréciait beaucoup ce vin et a même fondé en Bessarabie sa propre entreprise vinicole, appelée Romăneşti, qui existe encore de nos jours.

En tant que pays vinicole, la Moldavie est incluse dans la "Route européenne du vin", proposant plusieurs itinéraires touristiques destinés à faire découvrir le trésor vitivinicole national.

Aujourd’hui, le secteur vinicole est l’un des plus importants pour l’économie nationale de la Moldavie, la production vinicole constituant le quart des exportations et environ 9% du PIB.

Les vignobles s’étendent sur une surface de 147 mille hectares, occupant 7,4% des terrains agricoles du pays et 2,3% des vignobles sur la Terre. La Moldavie est le 9ème exportateur mondial de vin.

Nous vous invitons à découvrir ce magnifique pays à travers la richesse de ses vins.